Transformez votre jardin en forêt de gourmandises avec le livre de Patrick Whitefield paru aux éditions Imagine un colibri !

Créer un jardin-forêt en permaculture

Créer un jardin-forêt
Patrick Whitefield
Editions Imagine Un Colibri
204 pages
Prix: 20€

Présentation éditeur:

Créer une forêt comestible dans son jardin avec des fruits, des légumes, des champignons, des plantes aromatiques et médicinales organisés intelligemment pour une production sans pesticide et avec peu d’entretien.

Un livre de grande valeur pour ceux qui souhaitent une technique écologique cohérente en  permaculture.

Notre avis:

On connaît l’amour des anglais pour leur jardin. Voici donc un ouvrage dense, très dense, qui fourmille d’indications précieuses pour transformer votre parcelle de terrain en un magnifique jardin comestible tout en lui donnant un beau relief en « étageant » celui-ci. Arbres fruitiers, lianes et plantes basses façonneront votre paradis tout en fascinant vos amis sur la richesse du retour. Une jolie façon d’envisager la permaculture qui bousculera sans doute pas mal d’idées reçues comme la taille des fruitiers, le bêchage pluri-annuel, l’utilisation d’engrais… Autant de pratiques durablement inscrites dans nos petits cerveaux de jardiniers qui, une fois de plus, sont mises à mal par une logique naturelle et bienfaitrice. Un jardin-forêt où s’invitent la gourmandise, la biodiversité, la nature dans toute sa splendeur.
Certes, le livre est technique, un tantinet rebutant de par une quantité de texte malheureusement pauvre en illustrations couleurs, pleine page, de celles qui impressionnent à la première lecture. On regrette donc les exemples, autant d’idées visuelles qui auraient été bienvenues. Puis, à la lecture, on note, on gribouille et on se rend vite compte de tous les trucs et astuces qu’on aura soin d’essayer en son petit coin de terre. Parce que là aussi, l’idée d’un jardin-forêt n’est pas synonyme de vaste étendue. 200m2, voire moins encore, suffit pour s’y essayer. L’auteur communique ses plantes préférées, de celles qu’on ne trouve pas toujours dans nos potagers et qui pourtant remplissent nos sous-bois et prairies: ail des ours, rumex, mouron des oiseaux, cardamine, cresson… Auxquelles viennent s’ajouter les persils, aux, oignons, choux, etc. Une fois le plan dessiné, le terrain aménagé, les plantations réalisées, vous oublierez vite pas mal de corvées et d’outils qui font le lot d’une année de jardinage. Deux, trois outils suffiront largement à récolter l’abondante nourriture qui égayera votre table et vos convives se régaleront de salades et autres préparations aussi inhabituelles aujourd’hui que connues des gens d’autrefois. Le jardin-forêt, une piste pour un portage en permaculture qui allie facilité et émerveillement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut
%d blogueurs aiment cette page :